Culture

Reprise en français de tubes anglais : florilèges

La musique quand on met de coté le principe de la reprise est un art majeur, de nature à élever l’homme bien au delà de son rang de mamifère omnivore et le faire voyager sans quitter son canapé.

Ca, c’est la défintion de la musique quand elle est excercée par des artistes complets, talentueux et créatifs. Et puis il y a les autres.

Reprise en français de tubes anglais : pourquoi se faire chier à créer ?

Evidemment, l’industrie de la musique n’est pas peuplée que d’artistes géniaux, il y a aussi ceux pour qui l’argent ou la célébrité priment sur la créativité et quand ils peuvent faire un reprise en français d’un tube en anglais c’est du pain béni.

A une époque (avant internet et la mondialisation) une chanson en anglais restait en angleterre ou aux état-unis un bon moment avant de franchir la manche ou l’océan.

Du pain béni donc pour l’artiste en mal d’inspiration ou qui souhaite profiter du succès naissant d’une mélodie.

reprise-francais-anglais
A noter que ça allait aussi dans l’autre sens !

L’originale ayant déjà fait le gros du boulot et démontré son potentiel, il suffit donc d’un bon coup de google translate (ou plutot du dictionnaire vu l’époque) et de passer un accord sur les droits d’auteur pour devenir chanteur à succès ou remplir son portefeuille sans trop se faire chier.

L’avantage de la reprise en Français : c’est nul, mais c’est drôle

Evidemment, entre les traduction littérales, interprétations étranges et style bancal, on se retrouve vite avec quelques chefs d’oeuvres non pas musicaux mais d’humour !

Voici donc un florilège de reprises de tubes en anglais à la mode de chez nous, je vous préviens : ça pique les yeux (et les oreilles)

1. Hello de Lionel Richie (1984)

L’un des clips les plus réussis de l’histoire de la musique (je pèse mes mots) est aussi une chanson au succès international, y compris en France.

Cette chanson est, que l’on aime ou pas Lionel Ritchie un des tubes les plus importants des années 80.

Et ça, ça donne des idées.

L’originale :

La reprise : Mireille Mathieu, Allo (1984)

Evidemment, le Lionel Ritchie français, j’ai nommé notre Mireille Mathieu nationale n’a pas raté l’occasion de franciser le tube américain.

L’extrait qui tue : Allo? Est-ce que tu m’écoutes encooooooore ?

Oui, elle a apparemment bien aimé le coup du téléphone puisque la chanson s’apelle sobrement « Allo » ou plutôt « Allooooooooo » avec cette hargne qu’on lui connait bien.

Il est possible que certains fans de Mireille ne se soient jamais rendu compte qu’il s’agissait d’une reprise, les noirs américains n’étant à priori pas vraiment leur tasse de thé.

2. Take my breath away de Berlin (1985)

Ce qui n’est pour beaucoup que la musique du fringant Tom Cruise et de la jeune et belle Kelly McGillis dans Top Gun est bien plus que ça.

L’originale :

En effet, exit les avions de chasse et les lunettes de soleil, pour nous c’est d’abord une reprise pleine d’émotion de notre ami Gérard :

La reprise : Gérard Lenorman : Le bleu des regrets (1985)

L’extrait qui tue : J’ai des souvenirs qui s’envolent comme des avions de chasse …

C’est beau Gérard, merci pour cette reprise sortie… la même année que l’originale, pourquoi attendre après tout ?

3. Streets of Philadelphia, Bruce Springsteen (1994)

Attention, on parle de Bruce Springsteen là, pas n’importe qui.

Une des plus belles chansons du Boss, et un clip non moins réussi par rapport aux horreurs qui se faisaient à l’époque.

L’originale :

La reprise : Patrick Bruel et Jean louis Aubert, les rues de Philadelphie (1995)

Bon, autant les autres étaient totalement ridicules cette reprise de Patriiiiiiick et du leader de téléphone (Allo? Est-ce que tu m’écoutes encore?) est tout de même plus sympa à écouter.

L’extrait qui tue : y’en a pas, je l’ai mise parce que je l’aime bien.

4. The mosquito, the Doors (1972)

Un des plus grands groupes de rock de tous les temps dans ce listing ? Et oui, car même s’il ne s’agit pas (et de très loin) de leur plus belle création, the mosquito des doors a bel est bien eu sa reprise en français.

L’originale :

La reprise : Le moustique, Joe Dassin (1972)

En effet, le truculent Joe Dassin qui n’en rate décidément jamais une pour nous divertir nous sort sa version en Français, qui finalement lui va bien et colle bien plus à son style qu’à celui des poètes sombres californiens.

L’extrait qui tue : ne me pique pas (tout peut s’oublier…)

5. Eye of the tiger, de Survivor (1982)

A l’instant de take my breath away de Berlin, on a égélament affaire ici à une musique de film, que dis-je d’une légende du cinéma : le fameux destin de… Rocky Balboa.

Que dire sur cette chanson si ce n’est qu’elle incarne parfaitement le film, qu’elle l’identifie immédiatement auprès de toutes les générations et quelque soit le pays d’origine.

L’originale :

La reprise : Faire quelque chose, Sylvie Vartan (1982)

Et oui, sauf que Sylvie ne l’entendait pas de cette oreille là et nous a proposé sa reprise en Français aux paroles quelques peu spéciales, je vous laisse les découvrir.

L’extrait qui tue : la gloire ne s’offre pas comme une fille de joie
L’extrait quie tue n°2 : je veux t’aimer au dela de moi et de l’amour

C’est beau n’est-ce pas?

6. Last christmas, de Wham (1984)

La reprise : Reviens-moi, de Dalida (1984)

Fini les stations de ski et le noel froid des alpes, place à Dalida et la chaleur orientale de sa robe rouge et de ses yeux de braise.

L’extrait qui tue : je connais les hommes (tu métonnes)

7. Ticket to ride, The Beatles (1965)

Comment parler de reprises en français de tubes anglais sans évoquer les Beatles qui sont surement le groupe le plus copié de l’histoire ?

L’une de leur chansons les plus connues a traversé le monde et a raisonné entre les murs de tous ceux qui ont vécu les années 1960.

La reprise : Prends un ticket avec moi, Dick Rivers (1965)

Oui mais il fallait bien qu’un chanteur français nous gratife de sa reprise non ?

Si une liste longue comme le bras de chanteurs français ou francophones ont repris les beatles, celui qui a décidément pris un ticket d’abonnement (krr krr krr) est Dick rivers qui aura repris pas moins de 5 chansons !

  • Mes ennuis, 1963 (Misery)
  • J’en suis fou, 1963 (Love Me Do)
  • Quand je l’ai vue devant moi, 1963 (I Saw Her Standing There)
  • Ces mots qu’on oublie un jour, 1965 (Things We Said Today)
  • Prends un ticket avec moi, 1965 (Ticket to Ride)

C’est donc à lui de clore cette sélection avec une reprise très « fidèle » à tel point qu’on dirait un karaoké

L’extrait qui tue : méfie toi, elle est plus jolie

Voilà, c’était ma sélection ! Si toi aussi tu connais une reprise en français d’une chanson anglaise et que tu l’aime parce qu’elle est belle ou qu’elle te faire rire, n’hésites pas à la partager dans les commentaires !

1 Comment

Laisse moi un commentaire, je réponds toujours !